Catégories
Environnement

Comment traiter dignement les mégots

Une responsabilité citoyenne négligée, pouvant avoir des conséquences désastreuses pour notre jolie planète.

La négligence du lancer de mégots

« mégot » : Bout de cigarette ou de cigare restant de ce que l’on a fumé.

Jetés sans un regard par nos doigts, ils sont partout, gisants en attendant d’être éventuellement ramassés. Le constat est là : au milieu d’autres détritus, les mégots participent à la pollution visuelle et environnementale. Ce petit geste anodin peut détruire tout ce que nous aimons en quelques minutes. Alors, comment alerter pour une meilleure prise de conscience ? Quelles sont les solutions ?

La cool attitude

En comparaison, la clope permet encore plus d’interactions sociales que les rencontres entre mamans dans les parcs d’enfants, en particulier si le briquet a été oublié ! Et que dire de ces soirées arrosées, ou une bonne petite cigarette proposée par un tel nous donne envie de s’en griller une ? Par ailleurs, et si, dans l’euphorie du moment, la jolie nana, en interaction avec mon mégot et moi-même, m’invite à danser ? Pas une ni deux, je jette mon mégot par le balcon et j’embraye le pas bien sûr. Il y a des priorités dans la vie non ?

Une pollution visuelle

Qui n’a pas vu le film Les Bronzés font du ski ? Le petit groupe arrive au sommet de la montagne, jonchée de déchets, et se plaint que le lieu est sale. Après le lunch, tout le monde balance joyeusement ses ordures dans la neige, puis s’en va. La scène est en effet assez éloquente. Dans le même esprit, voici ce que l’on me répond régulièrement, lorsque je suggère à des personnes de ramasser leurs déchets :

  • « Ce n’est pas grave, il y a des gens pour ça » ;
  • « Ras-le-bol des écologistes » ;
  • « Oh ça va lâche-moi un peu ! » ;
  • « Tu me gonfles à ramasser tous tes trucs par terre, on peut y aller ? ».

D’ailleurs, le mégot est-il biodégradable ? D’après l’entreprise Cy-Clope, spécialisée dans le recyclage, il faudrait 12 ans à la nature pour l’éliminer.

Voyage au bout de la terre

Oubliés après utilisation, ils sont retrouvés dans les espaces naturels, dans la rue, près des cendriers, dans les égouts, etc. Leur destin les mènera sûrement vers nos océans, déjà pollués par d’autres activités humaines.

1 seul mégot :

  • pollue 500 litres d’eau (source gouvernementale),
  • contient 7 000 produits chimiques qui vont être déversés sur notre planète.
mégots

Nocif pour l’être humain, il l’est également pour de nombreux écosystèmes : par exemple, la nicotine tue diverses sortes de mollusques, base de la chaîne alimentaire marine.

Alerte au feu

L’état de sécheresse décrété par le gouvernement, et quasi permanent depuis juin dernier, aurait dû nous alerter sur les risques exacerbés d’incendie en France, quelle qu’en soit l’origine. Et pour cause, ce sont plus de 60 000 hectares qui sont partis en fumée en 2022 ! L’environnement, les animaux, les humains, nous subissons tous de plein fouet ce désastre.

Rappelons que 30 % des départs de feux sont en moyenne causés par des fumeurs inconscients. Chaque année en France, ce sont 23,5 milliards de bouts de cigarettes qui sont jetés au sol ou dans la nature !

Ces petits gestes qui font ces petits riens

Pourtant, des alternatives, il y en a à gogo. Pourquoi s’en priver ? Si c’est bon pour la planète, c’est bon pour nous !

mégots
  • Les cendriers portables : très petits, ils tiennent dans n’importe quel sac à main et les design sont diversifiés. Aucune excuses pour emmener votre nouveau meilleur ami avec vous !
  • Les cendriers urbains : en forme d’extincteurs, droits comme des piquets, ils ne servent qu’à ça. Quand on vise bien, les trottoirs sont contents.
  • Les poubelles : une valeur sûre ! Elles sont partout, on en trouve même en bas de la montagne, en sortie de forêt, dans les rues, chez les amis…

Avec sa campagne de prévention contre les feux de forêts, notre gouvernement tente d’alerter les citoyens sur les dangers des mégots et leurs impacts en milieu naturel. C’est une prise de conscience collective. Heureusement, il existe aujourd’hui de belles initiatives créées pour ces déchets mal aimés, notamment le recyclage de mégots par Cy-Clope. Et pour ceux qui auraient une pointe de culpabilité, pas de panique ! Vous pouvez vous rattraper en participant au World Clean Up Day, organisé chaque année en septembre ou au Plastic Free July. Vous pourrez retrouver le souvenir de votre flirt sur le balcon, qui sait ?

Sources : ecologie.gouv.fr │ ecomegot.com │ cy-clope.com │ promethee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *