Catégories
Société

Enfants : envies, désirs, besoins… Ou pas du tout !

Avoir un enfant est un choix.

Je ne suis pas le genre de personne à suivre le mouvement, à me conformer aux souhaits des autres ou encore à me laisser dicter ma conduite. Je ne suis pas pour autant, enfin du moins, je ne le pense pas être, féministe. Un esprit un peu rebelle et une tête brulée, peut-être un peu plus.

Des questions qui se répètent

J’entends souvent ces éternelles questions ou affirmations : « mais quand vas-tu nous faire un enfant ? », « mais c’est pour quand ? », « tu vas finir par le regretter », « qui va s’occuper de toi une fois vieille ? », « ta vie ne sera jamais complète ». Voici un extrait de ce dont une femme, dont je fais bien entendu partie maintenant, en âge de procréer, peut entendre quand elle dit ne pas vouloir d’enfants.

Pourquoi doit-on apprécier ceci ? Mon Dieu, vous vous le demandez vraiment ? Mais tout simplement parce qu’une femme se doit d’enfanter, sinon sa vie est fichue ! Bah oui pardi, toute femme que nous sommes ne souhaite qu’une seule chose réellement dans sa vie, c’est être mère ! Il en va de soi. Une femme n’a-t-elle pas le droit à d’autres aspirations ?

enfants

Une pression sociale

Ceci vous interloque, vous choque ou encore révolte ? Pour ma part, ça fait partie de mon quotidien, si je puis dire. Hé oui mesdames et messieurs, vous l’aurez compris ! Je fais partie de ces femmes assez folles apparemment pour ne pas désirer d’enfants. Oh pardon, j’ai dit un gros mot ! Bah oui, parce qu’en plus, nous devons nous excuser de ne pas vouloir répondre à la pression de la société, sans oublier ceux qui peuvent être au plus proches de nous.

Toutefois, les gens sont devenus assez bienveillants avec le temps. Oui en effet, ils nous trouvent tout un tas d’excuses pour expliquer notre refus ! « Tu as sûrement des problèmes médicaux », « la vie est de plus en plus chère », « avec le réchauffement climatique, qui sait ce qui restera à nos enfants », et j’en passe et des meilleures ! Les gens sont tellement compréhensifs, vous ne trouvez pas ?

Je pense surtout que si certaines personnes étaient moins obtuses, elles s’apercevraient qu’une femme ayant cette affirmation a déjà réfléchi longuement à la question. Tous les arguments sont déjà passés au peigne fin et réfutés. Et la seule chose très simple qui finalement ressort de ces longues heures de réflexions avec nous-même, se trouve être celle-ci : « JE NE VEUX TOUT SIMPLEMENT PAS D’ENFANTS, IL N’Y A PAS AUTRE CHOSE À DIRE ».

Je n’ai pas besoin qu’on me trouve des excuses. Enfin plutôt qu’on m’invente tout et n’importe quoi afin que les gens se sentent mieux ou que la pilule soit plus facile à avaler pour eux. Je trouve dommage qu’une femme soit jugée et ait besoin de se justifier auprès de personnes moralisatrices et peu ouvertes à la compréhension de l’autre. Tout ceci pour répondre à la pression de la société qui affirme qu’une femme se doit de devenir mère. Parce que toutes les femmes depuis des siècles souhaitaient-elles toutes des enfants ?

Un choix personnel

Le fait de vouloir porter la vie ou non, ne devrait être qu’un choix honnête avec nous même et non avec une tierce autre personne. Ceci ne fait pas de moi une personne égoïste, une méchante ou une irresponsable comme je peux l’entendre de certains. Je suis en phase avec moi-même et en paix avec mon choix. Pour moi, c’est ce qui compte le plus. Peut-être que cela sera amené un jour à changer, mais jusqu’à maintenant rien n’est venu ébranler ce choix qui est le mien.

enfants

Je respecte tout simplement le choix de celles qui veulent donner la vie, malgré cela ne pas en faire partie est personnel et une justification n’est pas toujours nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *